Gilles Amzallag, sophrologie à Paris 11

Douleur et sophrologie


La pratique de la sophrologie peut avoir un impact bénéfique dans la gestion de certaines douleurs.

En France, environ 15 millions de personnes souffrent de douleurs chroniques ou neuropathiques.

Pour rappel, la douleur chronique est définie par sa longue durée (plus de 3 mois généralement) et son origine est variée : lésion tissulaire, inflammation, maladie dégénérative, trouble musculo-squelettique…

Les douleurs neuropathiques sont souvent causées par des lésions ou des dysfonctionnement du système nerveux. Elles sont souvent décrites comme des picotements, des décharges électriques, des engourdissements...

Précisons également que certaines douleurs chroniques ont parfois des composantes neuropathiques, et que la distinction entre ces deux types de douleurs peut parfois être complexe.

 

Dans tous les cas, un diagnostic précis est essentiel pour déterminer à la fois les causes, et le traitement approprié. Le médecin généraliste, le médecin spécialiste de la douleur, le rhumatologue ou le neurologue sont les professionnels qu’il faut impérativement consulter.

DÉTOURNER L’ATTENTION DE LA DOULEUR

Et c’est bien dans l’accompagnement d’un traitement médical que la sophrologie peut intervenir avec efficacité : elle va notamment s’attacher à modifier la perception de la douleur, et à détourner l’attention pour tenter de la reléguer au second plan. Elle va ainsi permettre de la soulager.

En effet, lorsque l’on souffre de douleurs, l’attention est focalisée sur la ou les zones douloureuses. On se « replie » sur sa douleur et la respiration devient plus courte, plus thoracique, et le cerveau n’est plus correctement oxygéné. Les tensions augmentent alors, ainsi que les sensations désagréables.

L’IMPORTANCE DE LA RESPIRATION

La pratique de la sophrologie permet justement de privilégier une respiration plus lente, plus profonde et plus abdominale, avec un temps d’expiration plus allongé.

Plusieurs effets bénéfiques en découlent :

- la réduction du stress et de l’anxiété et la stimulation du système nerveux parasympathique : la respiration lente et profonde permet de diminuer la libération d’hormones liées au stress, telles que la cortisol, ce qui peut réduire l’anxiété et le stress lié à la sensation de douleur. Le fait de moins ressentir le stress permet également une diminution de la perception de la douleur. Cette respiration lente va donc activer le système nerveux parasympathique, responsable de la relaxation.

- l’augmentation de l’apport d’oxygène : la respiration lente favorise l’oxygénation des tissus et aide à détendre les muscles (utile notamment dans le cas de douleurs musculaires)

- la « distraction » de la douleur : en se concentrant sur sa respiration, on peut détourner son attention de la douleur et ressentir un certain soulagement.

La respiration lente et profonde utilisée en sophrologie n’est pas le seul élément susceptible d’apaiser une douleur.

L’ÉCOUTE ACTIVE DE SON CORPS

La sophrologie encourage l’écoute attentive de son propre corps. Cela peut aider à mieux comprendre ses sensations et à distinguer les sensations de douleurs des autres sensations corporelles, ce qui permet, là encore, de détourner son attention des zones douloureuses. Par exemple, en contractant et relâchant volontairement ses chaînes musculaire, on favorise la sensation de relaxation. Cet aspect de la sophrologie est directement issu des travaux du professeur Edmund Jacobson, à l’origine de la Relaxation Progressive.

LA SUGGESTION MENTALE POUR ACTIVER SES RESSOURCES

Le détournement de l’attention peut également être rendu possible par les techniques de suggestion mentales, composante importante de la sophrologie.

En premier lieu, les suggestions mentales positives peuvent aider à atténuer les émotions négatives associées à la douleur comme la peur, l’anxiété et la frustration. En encourageant les émotions positives, les réactions émotionnelles à la douleur peuvent être modifiées, contribuant ainsi à un certain soulagement.

Ensuite, les techniques de suggestion mentale encouragent l’activation des ressources internes, comme la confiance, la résilience, la force intérieure. Puiser dans ses ressources propres peut en effet aider à renforcer la capacité à faire face à la douleur. Cela favorise une attitude mentale plus positive.

Enfin la sophrologie permet également d’anticiper – et de diminuer – la peur de la douleur, notamment dans le cas d’interventions chirurgicales ou dentaires : la suggestion mentale, notamment, permet d’anticiper avec sérénité l’événement redouté. La sophrologie enseigne comment imaginer un déroulement réussi de l’intervention à venir.

Et dans, le même temps, en encourageant à être pleinement dans l’instant présent, on évite de s’inquiéter excessivement d’une douleur future et à gérer plus efficacement la situation lorsqu’elle se produit. La sophrologie permet de (re)trouver cette confiance en soi et en ses ressources, confiance indispensable pour affronter une situation anxiogène.

 

Alors, si comme Shakespeare l’affirmait avec justesse: «  jamais ne vécut philosophe qui put en patience endurer la mal de dent », il convient de traiter les douleurs d’abord par le biais de la médecine traditionnelle, mais également par le biais de thérapies complémentaires comme la sophrologie.

En conclusion, si la sophrologie ne permet pas à elle seule de faire disparaître la douleur, elle permet d’en diminuer sa perception, voire de la soulager, et finalement d’améliorer sa qualité de vie au quotidien. Un suivi en sophrologie offre en outre un espace pour exprimer toutes les émotions liées à une souffrance, que celle-ci soit physique ou émotionnelle.


Articles similaires

Derniers articles

La sophrologie et le sport

Bénéfices et objectifs de la sophrologie

Douleur et sophrologie

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.