Gilles Amzallag, sophrologie à Paris 11
Gilles Amzallag
Sophrologue à Paris 11

Reconfinement et sophrologie

L’anxiété et l’altération de la qualité du sommeil sont les troubles liés au confinement que l’on retrouve le plus fréquemment en consultation de sophrologie.

La perte de nombre de nos activités sociales, sportives, ou professionnelles, l’ennui, la distance avec nos proches, la crainte d’une maladie dont on découvre régulièrement de nouvelles manifestations, ont bouleversé à la fois notre quotidien et nos perspectives, générant parfois de la fatigue, des idées sombres et une perte globale de motivation.

Ce deuxième confinement est d’autant plus compliqué à vivre, qu’il nous frappe après un été où le ciel semblait s’éclaircir. Cet ascenseur émotionnel, fait d’espoirs et de désillusions nous impose une résistance psychique à laquelle nous n’étions pas préparés.

Et bien sûr, des conditions matérielles et économiques difficiles peuvent également rajouter de la souffrance à une épreuve déjà compliquée.

Face aux troubles que cette période de confinement et de pandémie nous inflige, la sophrologie, en proposant des outils pour mieux gérer notre stress et nos émotions, peut s’inscrire comme une réponse efficace.

 

LA RELAXATION DYNAMIQUE

Les exercices de « relaxation dynamique » que propose la sophrologie, et qui sont des mouvements doux et associés à de la respiration, vont permettre de mobiliser nos chaînes musculaires afin d’y repérer les tensions physiques existantes et de les dénouer, par un jeu de contraction et de respiration.

Comme il existe une interdépendance entre le degré de tension musculaire et le degré de tension psychique, activer volontairement le relâchement musculaire va ainsi permettre de générer également un relâchement mental profitable.

La mobilisation de notre corps, en particulier dans cette période où notre mobilité est réduite, va donc avoir sur notre physique et notre mental, un impact très positif.

Dans le même temps, le contrôle de notre respiration va favoriser notre concentration, et donc, le contrôle de nos émotions. Apprendre à mieux contrôler nos émotions, et apprendre à « lâcher prise », c’est cela qui va permettre par exemple, que l’endormissement, perturbé pendant cette période, redevienne plus facile.

 

LA SUGGESTION MENTALE

Les exercices de suggestion mentale, propres à la sophrologie, vont, eux, apporter les images positives et sereines dont nous avons besoin pour abaisser notre niveau de stress, et pour nous projeter avec sérénité dans le futur : le fait d’aller chercher dans nos souvenirs ou notre imagination une image de réussite ou de sérénité va ancrer en nous la confiance dont nous avons besoin pour envisager à nouveau l’avenir plus sereinement.

Si la sophrologie est une réponse adaptée aux difficultés liées au confinement, c’est parce qu'en plus d'offrir un espace pour verbaliser et exprimer nos angoisses, elle permet de nous appuyer sur nos propres ressources, physiques et mentales, dans un moment où les repères du quotidien se perdent.

La baisse du niveau d’anxiété, ou le retour à des nuits plus calmes et plus réparatrices fait partie des vocations avouées de la sophrologie.

 

L’EXEMPLE DU JOUEUR D’ÉCHEC

Cette capacité à nous appuyer sur nos ressources mentales pour traverser avec succès une situation de confinement, la littérature nous en donne un exemple célèbre : le Docteur B, personnage central du Joueur d’Echec de Stefan Zweig, a été lui aussi soumis un confinement extrême. Totalement coupé du monde extérieur, il a su s’appuyer sur ses qualités mentales pour mettre à profit son long temps d’inactivité : en utilisant sa capacité à se concentrer et à se projeter, il a pu investir la seule activité à laquelle il avait accès (en l’occurrence les échecs) pour combattre ses angoisses et pallier le vide psychique qui menaçait de l’anéantir.

A l’instar du Docteur B. qui a su mobiliser son esprit à bon escient, nous pouvons nous aussi, trouver en nous des ressources insoupçonnées qui nous permettront de traverser plus sereinement la difficile période de confinement que nous vivons en ce moment.

Or, nous appuyer sur nos ressources, pour mieux vivre le présent et mieux nous projeter dans le futur, c’est précisément ce que propose la sophrologie.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.